Carte d’identité

Nature : Création d’un nouveau quartier parisien à l’empreinte écologique exemplaire

Quartier : 15ème arrondissement, Boucicaut, Charles Michels

Aménagement : SemPariSeine

Maîtrise d’ouvrage : RIVP / Crédit Agricole Immobilier / Pitch Promotion / Nexity / PERL / Elogie-Siemp

Assistant à maîtrise d’ouvrage : Le Sommer Environnement / E2I

Maîtrise d’oeuvre : Naud & Poux Architectes / Brenac & Gonsalez / Michel Guthmann AU / Ameller & Dubois Associés / AUA Paul Chemetov / Agence Brossy et Associés / Petitdidier Prioux Architectes / Daufresne Le Garrec et Associés / ESE & SLG Paysage
Architecte coordonnateur : AUA Paul Chemetov

Paysagiste coordonnateur : Comptoir des projets

Budget de l’opération : 85 M€ HT

Labels et certifications : Label EcoQuartier, Global Award for Excellence de l’Urban Land Institute

2001

Fermeture de l’hôpital

2003

Installation temporaire des laboratoires de recherche de Jussieu

2007

Création de la zone d’aménagement concertée

2009

Livraison des bâtiments de la phase 1 et Désignation de la SemPariSeine pour la seconde phase des travaux

2010

Libération de l’intégralité du site pour la phase 2 d’aménagement

2014

Obtention du Label EcoQuartier

2017

Inauguration

Enjeux du projet

Un nouveau quartier entièrement piéton et ouvert sur son environnement pour que les riverains du quartier puissent s’approprier ce nouvel espace, tel est l’enjeu de cette opération. Certains éléments du patrimoine architectural et paysager de l’ancien hôpital ont été conservés afin de préserver l’Histoire du site. À l’instar du pavillon central d’entrée de l’hôpital réhabilité en école polyvalente en 2003 par la Ville de Paris, l’ancienne chapelle hospitalière est aussi conservée et deux des pavillons de l’ancien hôpital ont été réhabilités en crèche, Institut Médical Educatif, commerces et pépinière d’entreprises.

Au centre, le jardin public arboré de marronniers centenaires, est entièrement conservé et même agrandi.

Ce projet labellisé ÉcoQuartier illustre la démarche précurseur de la SemPariSeine en termes de préservation de la biodiversité, de sobriété énergétique et d’insertion sociale.
Ariane Bouleau-Saide, Directrice Générale de PariSeine

Tout en préservant sa mémoire et son patrimoine historique, le programme comporte de nombreux équipements et structures à vocation sociale : logements sociaux, appartements hospitaliers pour personnes âgées dépendantes, résidence sociale pour travailleurs migrants, foyers et centres d’accueil de jour pour personnes handicapées.
Cette grande mixité inscrit le développement durable et solidaire dans la réalité quotidienne d’un quartier.

Histoire du projet

Bâti par les architectes Legros père et fils entre 1894 et 1897, l’hôpital Boucicaut fût créé grâce au leg de Marguerite Boucicaut « la Bonne Dame du Bon Marché », à l’Administration générale de l’Assistance Publique. L’établissement est alors en avance sur son temps et affiche un souci de modernité hygiéniste autant que des valeurs humanistes. Les huit pavillons, séparés par des jardins, sont équipés de systèmes de ventilation ingénieux et de nouveaux concepts médicaux portés par Pasteur. Les employés du Bon Marché y bénéficie de soins gratuits.

En 2000, l’hôpital ferme et ses services sont déplacés dans l’hôpital européen Georges-Pompidou (HEGP). L’AP-HP, veut vendre rapidement, et la Ville achète cette parcelle dont la constructibilité est de 90 000 m² – une opportunité foncière rare dans un tissu urbain dense. L’Université de Jussieu, quant à elle, cherche un site provisoire pour héberger ses unités de recherche pendant le désamiantage de ses locaux.

En 2001, la Ville rachète les bâtiments. C’est la Caisse des Dépôts (CDC) constituée en SCI Boucicaut qui portera, jusqu’en 2005, le financement de l’installation temporaire de Paris VI-Jussieu sur deux hectares.

Cette occupation va imposer une scission du projet de reconversion en 2 phases. En 2002, une programmation ambitieuse d’équipements de proximité attendue par les riverains est approuvée. En 2003, l’école est livrée dans l’ancien pavillon d’accueil reconverti et Paris VI-Jussieu s’installe sur la partie Sud du site.

En 2007, une zone d’aménagement concerté est créée pour mener à bien cette opération et 2 ans plus tard, deux immeubles de logements sociaux, une crèche et un institut médicoéducatif sont livrés dans le cadre de la première phase d’aménagement de la ZAC. En parallèle, la SemPariSeine est désignée aménageur pour réaliser l’aménagement de la seconde phase du site Boucicaut, qui ne sera libérée en totalité que fin 2010.

CHIFFRES CLÉS

  • 3 hectares de terrain
  • 51 000 m2 de surface habitable
  • 14 750 m2 de logements sociaux
  • 6 000 m² de logements à loyers maîtrisés
  • 750m² d’équipement culturel
  • 1 Foyer pour personnes handicapées
  • 1 pépinière d’entreprises
  • 840 mètres linéaires de commerce

Crédits photos : ©Hugo Hébrard, ©Nicolas Vercellino

Retour menu

Vous serez aussi intéressés par…

Nos autres projets

ZAC Beaujon

Au nord-ouest du 8ème arrondissement, la ZAC Beaujon est au cœur d'un quartier dense où se concentrent de nombreuses sociétés. Répartis sur un terrain d'environ 23 400 m², 7 lots du projet ont pour vocation d'améliorer la vie du quartier par la création de logements, d'équipements et d'espaces verts.
En savoir plus

ZAC Porte de Gentilly

L'aménagement de la ZAC de la Porte de Gentilly représente une vraie transition vers une mixité fonctionnelle et urbaine. Avec près de 12 000 m² construits ou réhabilités, le projet contribue au développement économique et à la qualité de vie du sud de la capitale.
En savoir plus

Place de Vénétie

Achevés à l'été 2018, les travaux de réaménagement de la place Vénétie offrent 5 000 m² de nouveaux espace verts et d'accès rénovés.
En savoir plus