PariSeine signataire de la Charte pour l’occupation temporaire et transitoire

PariSeine renouvelle son partenariat avec la ville de Paris et signe la nouvelle version de la Charte pour l’occupation temporaire et transitoire. Cette charte est l’aboutissement logique d’un constat simple : alors que Paris manque cruellement d’espace, l’occupation temporaire et transitoire permet de valoriser des lieux vides en attente de travaux.

La charte prévoit notamment d’étudier systématiquement la possibilité d’une occupation temporaire des sites. en ouvrant ces lieux aux associations et aux riverains. Ce dispositif priorise l’hébergement d’urgence, l’occupation temporaire à but d’habitat et l’insertion par l’activité économique lorsque le bâti et la temporalité du projet temporaire le permettent.

C’est  ce qui a été fait en 2020 et 2021 par PariSeine sur trois de ses projets. Sur le projet Oasis, l’occupation temporaire a permis l’installation d’un centre d’hébergement d’urgence et d’une ressourcerie, tous deux gérés par l’Armée du Salut, ainsi que d’un FabLab, piloté par l’association Lorem. L’immeuble Orion, dont la réhabilitation devrait commencer l’année prochaine, est lui temporairement occupé par des jeunes actifs, qui en garantissent dans le même temps l’entretien.

A Paris Puces, c’est un usage plus ludique qui a été choisi, puisque la Sierra Prod y organisera dès cet été des diffusions en plein air, spectacles et expositions.

L’occupation temporaire permet d’accueillir des projets générateurs de lien social mais également de préfigurer de nouveaux usages possibles aux sites

orion
Le bâtiment Orion héberge temporairement de jeunes actifs
La ressourcerie du projet OASIS
La ressourcerie du projet OASIS
PARTAGER :
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp
Partager sur linkedin