Ecoquartier Boucicaut – Qualité environnementale

  • SPLPARISEINE

Qualité environnementale

En 2014, la ZAC Boucicaut bénéficie du label ÉcoQuartier et devient dès lors l’un des tous premiers écoquartiers labellisés de la Ville de Paris.

Ses exigences environnementales conforment au Plan Climat et au Référentiel pour un aménagement durable de la Ville de Paris font de ce projet un modèle d’innovation en matière d’aménagement et d’urbanisme.

Il reçoit également en 2016 le « Global award for excellence » qui promeut les projets urbains innovants et de haute qualité environnementale à l’international.

Cette distinction constitue une reconnaissance du travail accompli par la SemPariseine et les services de la Ville de Paris, aux côtés de l’architecte coordonnateur, Paul Chemetov et du paysagiste Comptoir des Projets. Ce label souligne de manière forte l’ambition de faire de la ZAC Boucicaut un nouveau quartier parisien : ouvert, à vocation multiple (habitat, équipements, commerces, entreprises), éco-performant, respectueux de la biodiversité et à forte mixité sociale.

Pour répondre au mieux à cette ambition plurielle, l’écoquartier Boucicaut respecte plusieurs engagements définis par le label.

ENGAGEMENT « ÉNERGIE »

  • Sobriété et efficacité énergétique
  • Développement des filières de production ENR
  • Gestion de l’énergie


Des dispositifs permettent de maîtriser les consommations énergétiques pour atteindre les préconisations BBC de 50 kWhep/m2/an pour les constructions neuves et 80 kWhep/m2/an pour les réhabilitations. Cet objectif demande de concevoir différemment et travailler sur la performance des vitrages, la protection solaire extérieure sur tous les bâtiments, les enveloppes, les matériaux et l’isolation par l’extérieur.

Privilégier le confort des logements est également une ambition importante qui entre dans le diagnostic de performance énergétique. Les logements traversants ont été privilégiés pour favoriser la lumière et permettre leur ventilation naturelle.

ENGAGEMENT « DÉCHETS »

  • Prévention des déchets
  • Consolidation et développement des filières de valorisation par l’écoquartier
  • Incidence de la gestion des déchets sur la qualité urbaine et le fonctionnement de l’écoquartier


Dès l’inauguration du chantier, le tri et le recyclage de 70% des déchets ont été mis en place et les recommandations du « Chantier propre » ont été suivies : il fallait éviter au maximum les nuisances pour les riverains et phaser les travaux au mieux tout en construisant et maintenant les activités déjà existantes.

Dans cette démarche de minimiser les déchets, l’opération a porté une attention particulière à la conservation et la rénovation de bâtiments pour réduire les déchets, le béton démolis quant à lui a permis de constituer le remblai.

Un composteur collectif de 2m² est installé sur chaque lot comportant des espaces verts, en pied d’immeuble.

La démarche va même jusque dans les logements où les espaces sont dimensionnés afin de pouvoir assurer le tri et une bonne gestion des déchets.

ENGAGEMENT « EAU »

  • Intégration de l’eau dans l’aménagement et le fonctionnement de l’écoquartier
  • Maîtrise des pollutions liées au ruissellement
  • Sobriété et valorisation de la ressource en eau
  • Maîtrise de l’imperméabilisation, des débits d’eau pluviale et du ruissellement.


Près de la moitié de l’eau chaude nécessaire aux logements est issue de panneaux solaires thermiques installés sur les toits partiellement végétalisés des bâtiments. Et parce que l’eau potable est une denrée précieuse, l’objectif consiste à modérer la consommation de chacun pour la rendre inférieure à 80 litres par jour et par personne, contre 137 litres en moyenne en France. La mise en place de dispositifs tels que des mousseurs, réducteurs de débit et des mitigeurs thermostatiques a été généralisée à tous les logements.

Concernant les eaux de pluie, les rejets au réseau d’assainissement public sont limités pour éviter sa saturation en cas de forte pluie. L’infiltration des eaux de pluie sur place est donc privilégiée. Les toitures des bâtiments ont toutes été végétalisées dans cet objectif (au total 4 500 m²). Les espaces verts et la présence d’une noue, le long de l’allée Marianne Breslauer, contribuent également à cette infiltration des eaux de ruissellement. Partout où cela est possible, la récupération des eaux pluviales de toitures est utilisée pour l’arrosage et le nettoyage des locaux et inscrit le quartier dans un cercle vertueux de consommation et de réutilisation de l’eau. 

Un quartier pilote en matière de biodiversité

Pionnier sur le sujet de la biodiversité, le projet Boucicaut est désigné par la Ville de Paris « opération pilote en matière de biodiversité » en 2011. Il constitue ainsi un maillon de la « trame verte » qui s’étend jusqu’aux bords de Seine et doit permettre aux espèces animales de mieux circuler et d’y trouver un habitat.

En plus des deux ruches installées sur le toit de la pépinière d’entreprises, l’écoquartier Boucicaut abrite des essences végétales et locales très importantes, ainsi qu’une microfaune développée et observable grâce à l’installation de nichoirs, d’hôtels à insectes et de refuges pour petits animaux cachés dans les murets végétalisés du site.

Lors du démarrage du chantier, le patrimoine végétal fait aussi l’objet de soins attentifs, notamment les marronniers centenaires du square. Menacés par la pollution des sols et abîmés par des décennies d’activités humaines, cette vingtaine de marronniers sont traités avec le plus grand soin tout au long du chantier et conservés grâce à des techniques innovantes : déblayer puis remplacer intégralement la terre végétale sur une profondeur de 30 à 50 cm pour chacun des sujets est à la hauteur de ce patrimoine historique. Une opération minutieuse de haut vol qui durera 3 mois.

Le prix ULI en 2016

Primé sur le plan national, l’écoquartier l’est également sur le plan international : le 27 octobre 2016, à Dallas, l’Urban Land Institute décerne au projet Boucicaut un Global Award for Excellence, prix de renommée mondiale récompensant les projets urbains innovants et de haute qualité.

Crédits photos : ©Hugo Hébrard, ©Label EcoQuartier, ©Prix ULI