Ecoquartier Boucicaut – Famille de projets

  • SPLPARISEINE

Famille de projets

LE CALENDRIER

2001 – Fermeture de l’hôpital

2003 – Installation temporaire des laboratoires de recherche de Jussieu

2007 – Création de la zone d’aménagement concertée

2009 – Livraison des bâtiments de la phase 1 et Désignation de la SemPariSeine pour la seconde phase des travaux

2010 – Libération de l’intégralité du site

2014 – Installation de l’incubateur et de l’hôtel d’entreprise dans le bâtiment « Paris Innovation Boucicaut » ; début de construction des nouveaux logements sociaux

2016 – Ouverture des allées piétonnes ; Installation d’un centre  d’aquabiking et d’un magasin Biocoop

2017 – Inauguration officielle de l‘éco-quartier

Un défi de cohérence architecturale

Avant le démarrage des travaux, un état des lieux identifie les éléments patrimoniaux à valoriser. L’accumulation anarchique de constructions ajoutées à partir des années 1920 et la construction d’un mur d’enceinte avaient contribué à rendre le site autarcique.

Pour assurer la cohérence architecturale, la hauteur des constructions neuves est limitée à 4 et 5 étages respectant le gabarit des toitures du pavillon central. Les prescriptions de façades imposent des strates horizontales matérialisées par le verre, la terre cuite et le zinc. La permanence de la terre cuite, que l’on retrouve dans les parements de bardeaux, est un élément visuel d’unification de l’opération entre le neuf et l’ancien.

La destruction des enceintes permet de retrouver une ouverture sur les rues voisines, tandis que les nouvelles clôtures jouent davantage un rôle d’unification visuelle de l’ensemble.

Pour retrouver la composition pavillonnaire d’origine, plusieurs bâtiments démolis laissent place aux nouveaux immeubles de logements bâtis sur 30 000 m2 dont 60% de logements sociaux. La chapelle, le pavillon d’entrée et deux autres pavillons sont quant à eux conservés et réhabilités.

Deux phases de travaux pour configurer le quartier

Après la cessation de l’activité hospitalière, la reconversion du site a été scindée en deux secteurs distincts, correspondant à deux phases d’aménagement (phases 1 et 2). Les objectifs d’aménagement choisis ont consisté à désenclaver le site pour l’ouvrir aux riverains, tout en préservant sa mémoire, ainsi que son patrimoine architectural et paysager unique. Le quartier Boucicaut se réapproprie ainsi la vocation philanthropique originelle du lieu avec une programmation comportant de nombreux équipements et structures à vocation sociale : logements sociaux, appartements hospitaliers pour personnes âgées dépendantes, résidence sociale pour travailleurs migrants, foyers et centres d’accueil de jour pour personnes handicapées.

1ère phase d’aménagement

En septembre 2003, la Ville de Paris adopte un schéma d’aménagement d’ensemble du site et une première phase d’aménagement est lancée avec la signature d’une convention publique d’aménagement conclue entre la Ville de Paris et la SemPariSeine, sur la période 2003-2009. Cette première phase permet la réalisation du programme suivant :

  • 5 500 m² environ de logements sociaux ;
  • 650 m² environ d’activités commerciales ;
  • une crèche municipale de 60 berceaux dans un bâtiment réhabilité, le pavillon Lenègre ;
  • un équipement privé destiné à l’accueil de personnes handicapées implanté principalement  dans le pavillon Lenègre ;
  • un parking souterrain de 54 places ;
  • des espaces verts et une nouvelle voie piétonne, l’allée Isadora Duncan.

2nde phase d’aménagement

En 2007, une zone d’aménagement concerté (ZAC) est créée pour mener à bien la 2nde phase de cette opération et la SemPariSeine est désignée aménageur en mars 2009.

Le programme à réaliser dans cette phase repose sur une grande diversité des logements : logements sociaux, logements à loyer maîtrisé, logements en accession à la propriété ainsi qu’une résidence sociale pour travailleurs migrants. Une pépinière d’entreprises et des commerces occupent l’un des anciens pavillons de l’hôpital, réhabilité. Un espace culturel et un foyer pour adultes handicapés trouvent place en rez-de-chaussée de différents bâtiments.

Au cœur de cet îlot piétonnier, un square de 3 500 m² avec ses allées de marronniers d’origine qui bordent les bâtiments, donne, dès la livraison, une âme intemporelle au quartier.

Une cohérence garantie par des opérations en lots

Divisée par lot, la conception de l’écoquartier Boucicaut est un ensemble cohérent et homogène grâce à une réflexion menée en amont, sur les règles à imposer aux constructeurs des bâtiments. La coordination architecturale du projet, réalisée par l’agence Paul Chemetov, établie des fiches de lot qui inscrivent chaque bâtiment construit dans un cahier des charges global (hauteur, volumes, implantation du bâti par rapport aux voies publiques). Des restrictions sont également apportées comme l’utilisation d’enduit ou de PVC qui est proscrite, au profit de matériaux tels que la terre cuite, le bois, le béton, le verre ou le métal en toiture ou sur les terrasses. 

Le projet d’écoquartier de Boucicaut s’inscrit dans le cadre du référentiel « un aménagement durable pour Paris » et du Plan Climat de la Ville de Paris. Il est notamment pilote de la démarche parisienne de préservation de la biodiversité et répond, pour chacun des lots, à la sobriété énergétique, la gestion de la ressource en eau et la préservation de la biodiversité. Ces prescriptions environnementales sont scrupuleusement respectées par la SemPariSeine, qui veille à les faire respecter aux constructeurs et aux futurs utilisateurs.

Ancien pavillon d’accueil de l’hôpital

L’année 2003 marque l’ouverture du premier équipement public de l’écoquartier : L’école Convention composée de 11 classes.

Ancien pavillon Lenègre

Le pavillon Lenègre accueille 1 crèche municipale de 60 berceaux et 1 institut médicoéducatif pour enfants atteints de troubles neuropsychiatrique.

MOE : Naud & Poux Architectes
Livraison : 2003

Boucicaut-AncienPavillon_SEMPARISEINE
Boucicaut-LotAB_Pavillon-Lenegre
Lot A et B

Ces lots accueillent les premiers habitants de l’Eco-Quartier dans deux nouveaux immeubles offrant 36 logements familiaux, 15 logements en maison-relais pour les femmes en difficulté et 22 PUV pour personnes âgées dépendantes. Ils clôturent la phase 1 du vaste projet de la ZAC.

MOA : Elogie-Siemp
MOE : Brenac & Gonsalez
Livraison : 2009

Lot C

Cet immeuble est composé de 57 logements sociaux, d’une résidence sociale de 49 studios et d’1 équipement culturel : l’Agence du Court Métrage.

MOA : RIVP (Régie Immobilière de la Ville de Paris)
MOE : Michel Guthmann Architecture et Urbanisme
Livraison : Septembre 2013

Boucicaut-LotC_SEMPARISEINE
Boucicaut-LotD_SEMPARISEINE
Lot D

Intitulé « Les Nuages », ce bâtiment accueille 100 logements familiaux dont 3 ULS et le foyer « Les Jours Heureux » pour personnes en situation de handicap.

MOA : Elogie-Siemp et Nexity-CARAC
MOE : Petitdidier Prioux Architectes
Livraison : Décembre 2016

Lot E

Le lot E situé rue de Lourmel – rue des Cévennes a une vocation médico-sociale.
Il est composé de 86 logements sociaux donc 5 ULS et d’un foyer de 12 chambres pour adultes en
situation de handicap géré par l’association
« Turbulences ! ».

MOA : RIVP
MOE : Ameller & Dubois Associés
Livraison : Octobre 2014

Boucicaut-LotE_SEMPARISEINE
Boucicaut-LotF_SEMPARISEINE
Lot F, ancien pavillon Vilain

Le nouvel immeuble accueille une pépinière d’entreprise, un hôtel d’entreprises ainsi que trois commerces en rez-de-chaussée 850 m².

MOA : RIVP
MOE : AUA Paul Chemetov
Livraison : Décembre 2013

Lot G

Ce programme de 65 logements locatifs à loyers encadrés parachève la diversité de l’offre de logements proposée dans le nouveau quartier
Boucicaut.

MOA : PERL et Nexity
MOE : Daufresne Le Garrec et Associés
Livraison : 1er semestre 2016

Boucicaut-LotG_SEMPARISEINE
Boucicaut-LotH_SEMPARISEINE
Lot H

Situé Allée Isadora
Duncan ce bâtiment est nommé « Paris par Nature » et comprend 60 logements familiaux privés.

MOA : Crédit Agricole Pitch Promotion
MOE : Vincent Brossy et Associés
Livraison : Septembre 2015

Espaces publics et square

3 500 m2 d’espaces végétalisés, dessinés par SLG Paysage, sont désormais accessibles aux riverains et promeneurs pour flâner et admirer la marquise de marronniers centenaires et la Chapelle entièrement rénovée.
Le parvis végétal devant l’ancien pavillon Lenègre est également rénové ainsi que l’allée arborée longeant la rue Lacordaire et 2 placettes piétonnes pour rejoindre les rues Lourmel et Lacordaire.

MOE : ESE & SLG Paysage
Livraison : Printemps 2017

Boucicaut-jardin_SEMPARISEINE

Crédits photos : ©Hugo Hébrard, ©Fabrice Malzieu, ©Christophe Demonfaucon